Économie, Écologie...,  Fil Info

Soupçons de fraude fiscale : Isabelle Balkany mise en examen

Soupçons de fraude fiscale : Isabelle Balkany mise en examen

202697-nicolas-sarkozy-et-isabelle-balkany-637x0-2

Isabelle Balkany, l’épouse du maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été mise en examen jeudi, par les juges financiers dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte en décembre 2013 pour blanchiment de fraude fiscale. «Mme Balkany est mise en examen», pour des «questions fiscales et patrimoniales», a déclaré son avocat, Me Grégoire Lafarge, précisant que sa cliente rentrait «chez elle» jeudi soir. «Cette mise en examen ne concerne pas son activité politique ou celle de son mari, elle concerne exclusivement une problématique financière d’origine familiale et ancienne de plus de 20 ans», a ajouté l’avocat après sa comparution devant les juges d’instruction Renaud van Ruymbeke et Patricia Simon. Jean-Pierre Aubry, ancien directeur de cabinet de Patrick Balkany et intime du couple, a subi le même sort, a indiqué une source judiciaire.

La veille, la première adjointe à la ville avait été placée en garde à vue dans les locaux de la Direction centrale de la police judiciaire de Nanterre avant d’être présentée jeudi aux deux juges d’instruction du pôle financier de Paris. Des perquisitions, visant notamment Jean-Pierre Aubry, ont également été menées, selon des sources proches du dossier.
Deux villas au centre de l’enquête

Saisis du dossier depuis fin 2013, les juges Renaud van Ruymbeke et Patricia Simon cherchent à déterminer si le couple Balkany a tenté de cacher une partie de son patrimoine au fisc. Les enquêteurs de l’office anticorruption (Oclciff) de la police judiciaire s’intéressent notamment à deux luxueuses villas, à Saint-Martin aux Antilles et à Marrakech au Maroc. Ils se demandent si Isabelle et Patrick Balkany n’en sont pas les véritables propriétaires, dissimulés derrière des sociétés écrans et des comptes bancaires dans des paradis fiscaux.

Selon Le Point , les enquêteurs auraient réussi à établir que la villa antillaise est la propriété

lire la suite sur Le Figaro

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE