Politique

Toulouse : Sept braquages en série ont-ils servi à financer le jihad ?

Les enquêteurs de la police judiciaire ont placé en garde à vue quatre garçons, arrêtés en décembre après une tentative de vol à main armée. Ils sont soupçonnés de sept vols à main armée commis à Toulouse et en banlieue. Des crimes entrecoupés de curieux voyages.

Un Lidl le jeudi 16 mai, un Carrefour city le jeudi 19 juin, un restaurant Quick le dimanche 23 juin, un autre restaurant Quick le lundi 5 août, un magasin Lidl quatre jours plus tard, un supermarché Aldi le samedi 7 septembre et enfin un dernier passage chez Quick, le dimanche 20 octobre. […]

[…] Un bon mois de surveillance non-stop réalisé par la BRI jusqu’à une arrestation en flagrant délit le samedi 21 décembre. […] Les policiers de la BRI qui les surveillaient de loin et avaient suivi de multiples repérages dans les jours précédents, les ont alors arrêtés quelques minutes plus tard dans leur planque dans le Nord de Toulouse. […]

Ces individus sont en effet soupçonnés d’avoir effectué, entre certaines attaques, des séjours en Turquie, et peut-être — les soupçons sont forts — en Syrie. Des braqueurs jihadistes […] qui intéressent les juges antiterroristes qui ont également ouvert une information judiciaire pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste». […]

Ce mélange des genres n’est pas nouveau. À Toulouse, cela concerne deux dossiers d’instruction. Cela laisse les observateurs circonspects. «Ils n’ont pas besoin de braquer pour partir au jihad», observe un policier. En même temps l’exploitation des ordinateurs et des téléphones portables de certains suspects de cette bande laisse peu de place pour de simple voyage touristique en Turquie et Syrie.

Source

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE