Politique

UE : les incantations d’Alain Lamassoure

Dans une tribune publiée dans Le Figaro, la tête de liste UMP pour l’Ile-de-France aligne les incantations, sans aborder les vrais sujets : les institutions européennes. Un comble pour celui qui accuse la gauche d’occulter le débat sur l’Union européenne.

lamassoure-1-300x274Alain Lamassoure écrit notamment ceci, qui est symptomatique de l’ensemble de sa tribune :

« Cette Europe que nous voulons, ne sera plus entre les mains d’une bureaucratie qui ne cesse de s’occuper des sujets qui ne la concernent pas comme les politiques familiales et les sujets de société.

Elle sera plus offensive, plus active, plus protectrice, plus conquérante pour nos entreprises, nos industries et nos agriculteurs. Elle offrira des perspectives pour progresser. »

Questions : il va faire comment Alain Lamassoure pour obtenir cette Europe, s’il refuse d’en modifier les institutions ? Comment va-t-il faire pour retirer cette Europe des mains d’une bureaucratie quand par ailleurs il cautionne les pouvoirs dévolus à la Commission européenne, à la tête de laquelle il compte, avec l’ensemble du PPE, nommer le bureaucrate Jean-Claude Juncker ? Il va faire comment Alain Lamassure pour rendre cette Europe « plus » ceci ou plus cela, alors qu’il sait pertinemment que le Parlement européen n’a aucun pouvoir de proposition face à la Commission européenne et que la Banque Centrale Européenne jouit d’une totale indépendance, selon les traités que ce même Alain Lamassoure a fait voter ?

Il n’est pas pire sourd (ou Lamassoure, c’est pareil) que celui qui ne veut rien entendre !