Non classé

Ukraine: Lougansk au bord de la catastrophe humanitaire (Conseil municipal)

Ukraine: Lougansk au bord de la catastrophe humanitaire (Conseil municipal) et l’europe s’en fout… ils ne font pas parti du camp du Bien.

La ville de Lougansk (est de l’Ukraine), privée d’eau et d’électricité, est au bord de la catastrophe humanitaire, les réserves alimentaires se terminent et il est quasiment impossible de quitter la ville, a à nouveau fait savoir le Conseil municipal de la ville.

Assiégée par l’armée ukrainienne, la ville de 460.000 habitants est restée plusieurs jours sans électricité. Vendredi, des spécialistes ont partiellement rétabli l’approvisionnement. Cependant, les pilonnages ont provoqué une nouvelle panne dans la soirée. Les experts sont dans l’impossibilité de se rendre sur les lieux en raison de la situation dangereuse qui y règne.

« A Lougansk il n’y a plus d’essence ni de gaz. Il n’y a plus de livraisons, les réserves sont terminées, on ne peut plus ravitailler les véhicules des urgences, les services de sauvetage, les transports en commun et les véhicules qui livrent le pain et l’alimentation », annonce le Conseil municipal.

Les denrées alimentaires ont pourri en raison de l’absence d’électricité, et il n’y a pas de nouvelles livraisons. Les magasins ferment, et de longues files d’attente se forment devant ceux qui sont encore ouverts. L’eau du robinet n’est plus traitée depuis plus d’une semaine, et il est quasiment impossible d’obtenir de l’eau en bouteille.

La liaison ferroviaire est coupée, et il est impossible de quitter la ville par la route en raison de l’absence de corridor humanitaire.

Les habitants de Lougansk ne reçoivent plus les retraites et les salaires, les banques sont fermées, et la ville est pratiquement à court d’argent liquide.

« Les retraités n’ont plus d’argent, ils ne peuvent même plus acheter les produits les plus élémentaires », indique le Conseil municipal.

Les autorités de Kiev mènent depuis le 15 avril une opération militaire d’envergure visant à réprimer la révolte qui a éclaté dans le sud-est de l’Ukraine suite au renversement du régime du président Ianoukovitch le 22 février dernier. L’armée utilise des blindés, des armes lourdes et des avions. Les hostilités ont déjà fait plus d’un millier de morts parmi les civils et entraîné d’importantes destructions.

Le président ukrainien Piotr Porochenko a annoncé jeudi que les autorités du pays dépensaient chaque jour 70 millions de hryvnias (environ 6 millions de dollars) dans le cadre de l’opération. L’Ukraine étant proche de la banqueroute, Kiev a été contraint de demander une aide financière aux Etats-Unis et à l’UE, d’augmenter les impôts, de mettre en place des mesures d’austérité, et de créer une taxe militaire spéciale.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE