Une agression similaire à celle de Villeurbanne a déjà eu lieu : un Afghan avait blessé sept personnes au couteau à Paris il y a un an

ENTRETIEN – Un demandeur d’asile afghan a tué un jeune homme et blessé plusieurs personnes à Villeurbanne. Les agressions contre des inconnus se banalisent, s’inquiète Thibault de Montbrial, président du Centre de réflexion sur la sécurité intérieure.

LE FIGARO.- Ce week-end à Villeurbanne, un Afghan demandeur d’asile a tué un jeune homme et blessé plusieurs autres personnes, d’après l’enquête en cours. Que vous inspire cet acte?

Thibault DE MONTBRIAL. – Après chaque agression de ce type, la seule question soulevée est de savoir si celle-ci peut être qualifiée de «terroriste» par la justice. Dans le cas contraire, la plupart des observateurs paraissent soulagés et rangent l’acte dans la catégorie des faits divers imputables à des déséquilibrés. Or, ce genre d’agressions est tout sauf un banal fait divers, si l’on entend par là un fait isolé dont on ne peut tirer aucune analyse. Depuis environ cinq ans, les attaques contre des inconnus – à l’arme blanche, à l’arme à feu ou à la voiture bélier — se banalisent. Il y en a eu beaucoup en Allemagne comme en France. Voilà un an à Paris, une agression similaire à celle de Villeurbanne avait eu lieu près du canal de l’Ourcq: un Afghan avait blessé sept personnes au …