Politique

Une porte-parole du PS, Rafika Rezgui, lobbyiste chez Bouygues Telecom. Un nouveau conflit d’intérêts ?

Coïncidence curieuse à un moment où le dossier Alstom fait apparaitre le double langage de Bouygues. En effet Martin Bouygues, qui a multiplié les discussions au plus haut niveau de l’exécutif sur le dossier SFR, et qui a pu compter sur le soutien sans réserve du ministre du Redressement productif, n’a pas trouvé l’occasion d’informer le gouvernement sur son intention de baisser sa participation dans Alstom dont il est actionnaire à hauteur de 30%….

Addendum 28/04/14

[…] Rafika Rezgui était l’une des figures de l’équipe resserrée de Jean-Christophe Cambadélis au Parti socialiste. Nommée parmi les quatre porte-paroles, cette ancienne assistante parlementaire de François Lamy, élue de l’Essonne, quitte son poste suite à des accusations de conflit d’intérêts, annonce ce lundi le Parti socialiste.

«Rafika Rezgui a présenté ce jour sa démission au Premier secrétaire du Parti Socialiste Jean-Christophe Cambadélis», fait savoir Solférino dans un communiqué. «Rafika Rezgui assure avoir pris une décision responsable qui lui permettra de répondre en toute liberté aux accusations de conflit d’intérêt dont elle fait l’objet et dont elle récuse entièrement la teneur», indique le Parti socialiste. […]

Le Figaro

——————–

Le 19 avril 2014

L’information pourrait causer des remous rue de Solférino. Rafika Rezgui, 38 ans, nommée porte-parole du Parti socialiste au sein de l’équipe de Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, est directrice des services extérieurs de Bouygues Telecom. En clair, elle est lobbyiste pour la branche téléphonie du groupe de BTP. Nouveau conflit d’intérêts au Parti socialiste ?

r-rezgui

Certes SFR vient d’échapper à Bouygues Telecom au profit de Numericable malgré le soutien gouvernemental et élyséen à la firme de Martin Bouygues. Anne Méaux et Paul Boury avaient plaidé la cause de Bouygues. Rafika Rezgui, qui travaille étroitement avec Olivier Roussat, le patron de Bouygues Telecom, a aussi mis la main à la pâte. Elle est par ailleurs membre de l’Association des directeurs de cabinet des collectivités locales à direction socialiste ou républicaine dont les membres se jurent «une fidélité sans faille».

Le Point.fr a contacté Jean-Christophe Cambadélis ainsi que Rafika Rezgui. Malgré une relance par SMS, ni l’un ni l’autre n’ont pour le moment répondu à nos sollicitations. Joint à son tour par Le Point.fr, Christophe Borgel, membre de la direction du PS et très proche du nouveau premier secrétaire – il a pris une part très active dans la composition de la nouvelle équipe dirigeante -, affirme qu’il ignorait les fonctions de sa porte-parole chez Bouygues Telecom. «Nous ne faisons pas d’enquête. C’est aussi aux premiers concernés de faire savoir si les fonctions auxquelles on les nomme sont compatibles avec leur situation professionnelle», confie-t-il. Pour trancher un éventuel conflit d’intérêts, Christophe Borgel assure que son parti vérifiera le champ de compétences de Rafika Rezgui chez l’opérateur téléphonique. « On décidera ensuite de son avenir à cette fonction », assure-t-il.

Maire de Chilly-Mazarin, commune de 20 000 habitants située dans l’Essonne, battue par l’UMP lors des dernières municipales, la jeune porte-parole Rafika Rezgui est une proche de François Lamy et de son suppléant Jérôme Guedj. Les militants socialistes locaux lui reprochent sa défaite alors que Chilly-Mazarin était détenue par le PS depuis 1977. […]

Le Point

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE