Média-mensonge et propagande,  Politique

Youtube censure le film « Scandale à la RATP : des musulmans refusent de conduire un bus après une femme ! » (Maj)

ADDENDUM : Message de Riposte Laïque

Victoire : YouTube a rétabli notre vidéo sur la RATP !

Bonjour,

comme vous l’avez peut-être vu, YouTube a rétabli notre vidéo sur la RATP.

https://www.youtube.com/watch?v=O_-ENQrnlDU

Et cela, moins de 4 heures après la mise en ligne de mon article dénonçant cette censure et demandant à nos lecteurs de contacter Google France pour protester.

L’attachée de presse de Google France m’a dit qu’en 4 heures, elle avait reçu 100 mails de protestation !

Tout est bien qui finit bien.

Joyeux Noël et bonne année !

La police de la pensée a du boulot on dirait. Voilà le message de nos camarades de Riposte Laïque.

Jeudi 20 décembre 2012, YouTube vient de censurer notre vidéo « Scandale à la RATP : des musulmans refusent de conduire un bus après une femme ! », mise en ligne le 14 décembre dernier, qui se trouvait ici :


https://www.youtube.com/watch?v=O_-ENQrnlDU

Dans cette vidéo, déjà vue par plus de 51.000 personnes, des femmes machinistes chauffeurs travaillant à la RATP témoignent de la grave détérioration des conditions de travail, causée par certains de leurs collègues musulmans, qui les insultent, les menacent, les maltraitent depuis des années. (1)

Le prétexte invoqué par les services de YouTube pour censurer notre vidéo est le suivant : « Nous ne tolérerons pas que YouTube soit le théâtre de comportements abusifs, de persécutions, de menaces, de harcèlements, d’intimidations, de violations de la vie privée, de divulgations de données personnelles d’autres membres et d’incitations à la violence ou au non-respect des conditions d’utilisation. Si vous continuez à publier des contenus de ce type, votre compte pourra être suspendu de façon définitive. »

Cette censure par YouTube est inadmissible, car notre vidéo ne contient pas les moindres « comportements abusifs, persécutions, menaces, harcèlements, intimidations, violations de la vie privée, divulgations de données personnelles, incitations à la violence ou au non-respect des conditions d’utilisation ».

Au contraire, notre vidéo est strictement informative et documentaire, et se contente de révéler ce qu’il se passe dans certains services de la RATP, sans aucun trucage et sans donner quelque avis que ce soit.

La censure de cette vidéo par les services de YouTube et de Google France (Google a racheté YouTube en octobre 2006) (2) est une atteinte à notre liberté d’expression, qui doit être dénoncée par toutes les personnes attachées à cette liberté fondamentale et au droit à l’information.

Elle constitue aussi un scandaleux soutien indirect apporté par YouTube et Google France aux chauffeurs de bus musulmans qui insultent, menacent, maltraitent, leurs collègues femmes à la RATP.

Contactez Google pour dénoncer la censure de notre vidéo par YouTube !

C’est pourquoi nous demandons à tous nos lecteurs qui sont choqués par la censure dont notre vidéo est l’objet, de contacter Google France.

Exprimez calmement votre indignation suite à la censure, par YouTube, de notre vidéo « Scandale à la RATP : des musulmans refusent de conduire un bus après une femme ! ».

Précisez bien que cette vidéo a été mise en ligne sur le compte « ciceropicas », qui est le compte YouTube de l’organisation républicaine et laïque « Riposte Laïque », qui compte plus de 30.000 membres.

Insistez sur le fait que cette vidéo se contente de livrer le témoignage de femmes employées à la RATP, victimes de maltraitances de la part de certains de leurs collègues chauffeurs de bus musulmans.

Ajoutez que cette censure scandaleuse ne peut que détériorer l’image de YouTube, et par contrecoup celle de Google qui en est propriétaire.

Terminez en précisant que vous allez demander à vos amis et connaissances de contacter à leur tour aux bureaux de Google France pour dénoncer cette censure anti-démocratique.

Google Paris,

38, avenue de l’Opéra,

75002 Paris.

Mail : presse-fr@google.com

Contacts Presse : 01 42 68 53 66

Téléphone : 01 42 68 53 00

Télécopie : 01 42 68 53 01

Fax : 01 53 01 08 15

Aidez-nous à faire rétablir notre vidéo !